tete
Partager sur Facebook Partager sur MySpace
Succube
Incube
gar
gar
.

- Analysez vos motivations. Dominer pour une mauvaise raison (haine de la femme, traumatisme d’enfance, complexe d’infériorité etc ..) est dangereux pour vous et vos partenaires potentiels. Résolvez vos problèmes personnels avant de vous lancer dans le BDSM.

- Trouvez une partenaire. Certaines soumises apprécient l’énergie et l'enthousiasme des débutants. Votre sérieux dans votre recherche et votre honnêteté fera la différence.

- Ne racontez pas de salades. Faites part de votre manque d’expérience et gardez l’esprit ouvert. Tout le monde a commencé un jour ou l’autre.

- Si vous avez la possibilité d’aller en club ou dans des soirées privées, observez les autres, parlez avec les gens, vous pouvez apprendre beaucoup en regardant et écoutant. Mais ne vous comparez pas aux autres, chacun est différent. Vous trouverez votre style selon votre personnalité et vos goûts.

- Prenez votre temps. Vous avez passé toute une partie de votre vie en dehors du BDSM, ce n’est pas en deux jours que vous deviendrez un Dominant chevronné. Pas la peine de vous précipitez maintenant, vous avez de nombreuses années devant vous pour explorer. Et surtout ne vous lancez dans une activité si vous vous sentez prêt à le faire.

bdsm

- Rappelez-vous que ce que vous apportez dans une relation n’est pas seulement de la connaissance, de la technique ou du talent. C’est tout les éléments que vous avez glanés, à travers vos lectures, vos conversations, votre expérience personnelle et votre expérience de vie. C’est votre essence de Dominant, votre volonté, votre capacité de prendre quelqu’un en charge, votre imagination, votre confiance en vous et votre énergie. Si vous avez toutes ces qualités, le reste peut être appris.

- Si vous le pouvez, trouvez-vous un Mentor, (ce n’est pas forcément un autre Dominant, un/e soumis/e peut être un excellent Mentor). Tous les conseils sont bienvenus. C’est votre sérieux qui fera votre réputation.
Restez ouvert et profitez de l’expérience des autres. Ca peut vous éviter des tas d’erreurs.
Suivez votre instinct. Entre votre intelligence et votre instinct, suivez toujours votre instinct.

- Prenez le BDSM au sérieux, (mais ne vous prenez pas au sérieux) et en toute occasion mettez la sécurité en priorité. Ne faites pas prendre de risque à votre partenaire, c’est quand même de sa vie qu’il s’agit !
Et bien sûr, pas de drogue ni d’alcool, ni pour vous ni pour votre partenaire avant un jeu.

- Soyez honnête même dans les détails. Si vous êtes marié, dites-le. Si vous avez un problème médical, ne le cachez pas. Si vous n’avez pas la moindre expérience, avouez-le. Votre partenaire a besoin de savoir ce genre de choses.

- Honorez TOUJOURS le mot magique (safeword) et les limites définies. (lire les articles concernant le mot magique)

- Communiquez ‘utile’ avec votre partenaire potentielle. Ce qui l’attire, ses fantasmes, son expérience, ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime. Questionnez-la sur ses antécédents médicaux. (des problèmes de dos peuvent faire préférer une position allongée que debout, un problème de circulation sanguine peut être une contre-indication de bondage etc …) Ne jouez pas avec quelqu’un qui ne vous a pas donné suffisamment d’information pour mettre un scénario en place.

- Apprenez à respecter l’esprit du BDSM : tolérance, ouverture d’esprit, courtoisie, respect. Rappelez-vous que pour être respecté, il faut tout d’abord se respecter soi-même et respecter les autres. Et n’oubliez jamais que votre partenaire soumise n’est pas inférieure à vous, elle vous est complémentaire.

 

haut de page / Retour

Power by Power by